III. L’influence de la musique sur les autres êtres vivants :

 

La musique existe depuis l’antiquité : les Incas et les Papouasie l’a pratiqué. Elle est très présente dans notre société sous différentes formes, on la retrouve dans nos actions quotidiennes : lorsque l’on regarde la télévision, lorsque l’on écoute la radio, lorsque l’on rentre dans un magasin, ou encore lorsque l’on est mis en attente au téléphone.

Mais quels sont les effets de cette musique sur les animaux et les humains ?

 

 

                1.L’influence de la musique sur les hommes :


a.  L’effet de la musique sur les hommes :


Plusieurs comportements ont été constatés sur les êtres humains à la suite d’écoute de musique différentes : Rock , Métal, Techno, Classique, Rap…

1er comportement : un comportement agressif :

La musique peut faciliter l’apparition d’un comportement agressif lorsque les individus ont écouté une musique qui augmente l’activation physiologique (aussi appelé activation cérébrale, correspond à l’augmentation du rythme cardiaque et de la pression sanguine).Ces musiques sont des musiques dont la construction sont complexes comme le Hard-Rock, la musique faite par Prokofiev, ou celle faite par Bartok.

2ème comportement :un comportement « distrait »:

La musique a des vertus distrayantes, ce qui va permettre aux individus qui l’écoutent d’être moins anxieux, moins stressé. Par exemple si vous allez subir une opération dentaire comme une extraction de dents, l’écoute de la musique de votre choix et au volume de votre désir va permettre de ressentir moins la douleur de l’extraction, du fait que votre cerveau est concentré sur l’écoute de la musique.

 3ème comportement : la persuasion de l’individu face à la musique :

La musique peut avoir un effet de persuasion sur les individus : en effet, par exemple dans les bars une musique de haut volume va faire augmenter la consommation des sujets. De plus un objet associé à une musique douce rendra l’objet aux yeux du sujets comme agréable et apaisant.

 4ème comportement : un comportement dépressif et inversement:

La musique peut procurer des comportements dépressifs et inversement peut rendre heureux des personnes dépressives. En effet l’association d’événements tristes ou heureux avec une musique va rendre une personne dépressive ou la rendre heureuse. Par exemple « Le cygne de Tuonela » de Sibelius donne une attitude dépressive tandis que « La petite musique de nuit » de Mozart va rendre joyeux.

 

 

 Tableau montrant les différents sentiments et émotions ressenti lors de l’écoute de musique variée :

Etat émotionnel………………………….pièce musicale utilisée

 

Anxiété………………………………….Stravinsky : Le sacre du printemps.

 ………………………………….Schoenberg : Erwatung.

 

Neutre……………………………………Debussy : Le prélude de l’après-midi d’un faune.

 ……………………………………Pachelbel : Le canon arrangement d’un contemporain.

 

Bonne humeur……………………………Bach : Concerto Brandebourgeois n°3.

 ……………………………Beattles : Yellow submarine.

 

Joie……………………………………….Mozart : La petite musique de nuit.

 ……………………………………….Vivaldi : Concerto n°3 (automne) Allegro.

 

Humeur dépressive………………………Sibelius : Le cygne de Tuonela.

 ………………………O’connor : Nothing compares two U.

 

Tristesse………………………………….Tchaïkovski : Ouverture Fantaisie de Roméo et Juliette

   ………………………………….Beethoven : Symphonie n°3 op.93, allegro vivace.



Tableau réalisé par: Albersnagel, Martin & Metha, Terezis

 

 

B. Les causes des effets de la musique sur les hommes :


Chez le fœtus l’oreille va aider le cerveau à se développer grâce à l’écoute d’ondes sonores. A la naissance l’oreille transforme les ondes sonores (propagation d’un phénomène sonore) en impulsions électrochimiques (réaction chimique permettant à deux neurones de communiquer des informations) qui chargent le néocortex (« écorce » qui entoure les deux hémisphères du cerveau. Le cortex est stratifié en trois couches la couche externe est le néocortex qui est présent seulement chez les mammifères) et grâce à lui le cerveau s’active ou se désactive, tout dépend de la fréquences des sons (modulations de sons). Les hautes fréquences vont donner de l’énergie au cerveau tandis que les basses fréquences vont absorber son énergie.

 

 

 

c. L’effet Mozart :

 

Selon des expériences certains chercheurs comme Alfred Tomatis pense que la musique de Mozart auraient des effets positifs sur les individus qui l’écoute comme l’augmentation du QI (Quotient Intellectuel) et il semblerait qu’elle pourrait contrer les effets des basses fréquences du fait que la musique Mozart contient une abondance de hautes fréquences.

En effet des expériences montrent que les individus ayant écouté du Mozart avant un test de QI aient eu une meilleure note que lorsqu’ils ont fait un test de QI similaires sans conditionnement. Cependant les effets ne sont pas permanents. Au bout de 25 minutes les effets de la musique Mozart disparaîtrait.

 

 

           d. La Musicothérapie:

 

La musique aurait une autre vertu sur les êtres humains, elle peut les soigner psychologiquement. La musicothérapie consiste a utiliser la musique (rythme, sons, mélodie, harmonie) dans un but thérapeutique : le patient peut participer à son propre développement par l’écoute de la musique.

 Elle permet l’apprentissage, la relaxation, la détente mais aussi une connaissance de son corps et une meilleure approche des autres grâce à la musique qui sensibilise non seulement l’esprit et le corps mais aussi les sens. Elle va donc permettre au sujet le développement sensoriel, une socialisation, une stimulation émotionnelle et mentale. Elle va aussi aider le sujet à se comprendre et à comprendre les autres grâce à la musique qui va s’intérioriser en lui : il va ressentir la musique d’une certaine manière c’est sa personnalité qui en fait s’exprime, le sujet a donc la possibilité d’être en accord avec lui même. Le fait qu’il se comprenne mieux va l’amener vers les autres et donc vers la compréhension de ceux-ci et l’entraîne vers sa socialisation.On peut donc en conclure que la musique peut avoir des effets positifs comme négatifs sur les hommes en fonction de la fréquence des sons utilisés. Les êtres humains vont réagir différemment face à celle-ci. La musique a donc un aspect bénéfique et négatif : elle est donc a consommer avec modération !

 

 

e. Les caractéristiques d’une protéodies sur les humains :

 

Les protéodies, bien qu’elles soient perçues par les plantes et ont de grands effets sur celles-ci, ont un effet particulier sur les humains. Effectivement, on remarque que la mélodie des protéodies ne peut pas être retenues par la mémoire humaine. De plus chez les humains les protéodies qui vont être bénéfiques ou néfastes dépend du sujet et non d’une synthèse type comme pour les plantes. La protéodie sera considérée comme bénéfique par le sujet s’il en a besoin et comme néfaste et désagréable à entendre s’il n’a pas la nécessité de cette protéodie : c’est pour cela qu’un médecin ne peut juger de la nécessité d’une protéodie mais seulement le patient.

 

 

 

 

2.L’influence de la musique sur les animaux :

 

 

a.Les effets de la musique sur les animaux :

 

La musique modifie le comportement de tous les animaux. Mais les animaux de la ferme et domestiques n’ont pas les mêmes réactions face aux différents types de musiques :

 

Chez les animaux de la ferme :

 

Des études faites par Music Research Group sur les animaux ont prouvé que la musique à des effets sur les caractères animaliers. Par exemple si des poules sont soumises à l’écoute de Pink Floyd, leurs pontes va augmenter. Pour les vaches, si elles sont exposées à la « symphonie pastorale » de Beethoven elles produiront jusqu’à

0.73 litre

de plus que les vaches écoutant « Back in the URSS » des Beatles.

 

Chez les animaux domestiques :

 

Une musique comme le rock, le hard-rock ou encore le métal va leur faire avoir un comportement agressif et les mettre dans une situation défensive. Par exemple les chiens face à ce genre de musique vont se mettre à aboyer. De plus de la musique très rythmée peut l’inciter un perroquet à crier. Cependant une musique douce comme de la musique classique leur est plus agréable que le silence surtout lorsqu’ils se retrouvent seuls. Par exemple la simple écoute de « L’ode à la joie » de Beethoven ou « les quatre saisons » de Vivaldi va les rendre confiant et calme. Certaines musiques encore ont aucun effet sur les animaux domestiques comme la musique de Britney Spears.

 

 

b. les causes des effets de la musique sur les animaux :

 

Les animaux n’entendent pas les mêmes sons que les humains, en effet leur oreille peut entendre plus de fréquence que la notre. C’est pourtant grâce au même système que les animaux vont avoir un caractère plus ou moins agressif. Les musiques comme le rock, le hard rock et le métal contiennent des temps réguliers et de volumes assez fort ce qui leur donne une impression de danger. Tout cela est la cause d’une accélération du rythme cardiaque des animaux ; le cœur des animaux va se caler sur la musique (c’est pareil pour les hommes mais celui-ci est habitué a écouter de la musique, il sait d’où elle vient). L’animal se sent donc menacé et quoi de plus normal pour un animal de répondre à la menace par la menace. Mais l’agressivité de l’animal dépend comme pour l’homme de la fréquence des sons des musiques : les hautes fréquences vont lui procurer du calme et de la sérénité tandis que les basses fréquences vont lui procurer de l’agressivité.

 

 

 

                c. la musicothérapie :

 

La musicothérapie existe aussi pour les animaux! Certains animaux trop stressés ou à tendance tristes peuvent retrouver leur gaieté d’avant en écoutant de la musique. Mais pas n’importe quelle musique. Il faut lui faire écouter des musiques qui contiennent des hautes fréquences lui permettant ainsi d’être calme et en confiance. Il pourra donc après se ressentir joyeux et perdre son stresse et sa tristesse.

 

 

 Les animaux comme les humains sont sensibles à la musique. Elle peut les aider à se sentir moins seul, et à être heureux. Cependant elle peut aussi avoir un effet néfaste sur leur comportement.