TPE 2007/2008

BOURNAT Marjorie

CHABROL Sophie

GABALDON Aurore

SHRIOUAR Aurélie


L'INFLUENCE DE LA MUSIQUE SUR LES ETRES VIVANTS

 

Introduction faisant partie de la partie d'Aurélie

M. Joël Sternheimer, professeur à l’Université européenne de la recherche et chercheur indépendant, dépose en juin 1992 le brevet du « Procédé de régulation épigénétique de le synthèse protéique ». Il met en place une théorie pour le moins intéressante : la musique aurait une influence sur l’organisme et favoriserait l’épanouissement des êtres vivants. Sternheimer met sa théorie en pratique sur les plantes, leurs protéines étant les moins complexes.

Pour illustrer sa théorie, Sternheimer propose un moyen de stimuler ou d’inhiber la synthèse d’une protéine spécifique : les protéodies.

En effet, Sternheimer, en mesurant un signal ondulatoire émis par l’acide aminé étudié lors de la traduction, découvre la protéodie (ou « onde d’échelle ») propre à cet acide aminé, qui lui permet de transposer ce dernier sous la forme d’une note de musique.


Cette étude à la fois complexe et intéressante, nous a donné l’envie d’y consacrer ce Travail Personnel Encadré, en élargissant le domaine de recherche sur tous les êtres vivants, et pas seulement les plantes, c’est-à-dire les animaux et les humains.

 

La question qui s’impose d’elle-même est, bien évidemment :

 

Quelle est l’influence de la musique sur les êtres vivants ?

 

Nous nous intéresserons principalement aux plantes, puis aux autres êtres vivants.

Tout d’abord, nous nous demanderons quels sont les effets des notes: leurs effets à différentes échelles, macroscopique (ou de l’organisme), cellulaire et moléculaire, et les effets positifs et les effets, s’il y en a, négatifs.

Puis nous traiterons les effets de la musique sur les plantes : l’effet globale de la musique sur la croissance des plantes, ainsi que la différence notable des effets de la musique et des notes sur leur organisme, puis pourquoi certains types de musique agissent différemment sur elles.

Enfin, nous expliquerons quels sont les effets de la musique sur les autres êtres vivants : tout d’abord ses effets sur les humains, puis sur les animaux.


 

Fin de l'introduction d'Aurélie